Backlash

0 Comments

Extrait de l’introduction : “Etre femme en Amérique, à l’approche du XXIe siècle, quelle chance extraordinaire! C’est ce qu’on nous dit en tout cas. Les barrières sont tombées, affirment les politiques. Les femmes “y sont arrivées”, jubilent les publicitaires de Madison Avenue. Le combat des femmes pour le droit à l’égalité “est largement gagné” titre le magazine Time. N’hésitez pas, inscrivez-vous dans n’importe quelle université, postulez dans n’importe quel cabinet d’avocats, demandez un crédit dans n’importe quelle banque. Les femmes sont désormais si bien loties, disent les chefs d’entreprise, que la lutte pour l’égalité des chances n’est plus une priorité. Les femmes sont devenues à tel point “égales”, constate le législateur, que l’amendement pour l’égalité des droits est devenu inutile. Les femmes ont déjà “tellement”, explique l’ex-président Ronald Reagan, que la Maison Blanche n’a plus aucune raison de les nommer à des postes de responsabilité. Même les publicités d’American Express font l’apologie de l’indépendance des femmes, pas de façon totalement désinteressée il est vrai. Les femmes sont enfin considérées comme des citoyens à part entière. Et pourtant … Derrière cette victoire des Américaines célébrée à grand bruit, derrière cette reconnaissance unanime et sans cesse réaffirmée du droit des femmes à disposer d’elles-mêmes, un autre message se fait jour. Et il dit ceci aux femmes : vous avez enfin conquis la liberté et l’égalité, mais pour votre plus grand malheur.”

0

About aloevera

    You May Also Like

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *